Vacances en Languedoc

Le Languedoc







Bleu comme un ciel sans nuage, bleu comme une mer sans houle. Le Languedoc-Roussillon revêt l'été toute l'intensité de la couleur des vacances à coté de la Provence ou l'Aquitaine. 
Entre temps cette belle région fait aussi la "Une" des magazines et vous accueil comme il se doit...




Pour profiter pleinement des joies estivales, je vous emmène en promenades au fil de l'eau et des chemins insolites. 
Rivière frétillante de poissons, contrastes saisissants des matières et des couleurs des lacs et volupté à bord d'une péniche sur le canal du Rhône à Sète, eaux métissées des lagunes littorales des étangs et lagunes de la Camargue. 






Vivifié, désaltéré, vous pouvez enfin partir à la conquête du patrimoine de notre région en découvrant ses joyaux, Uzès - la belle de pierre ou le Pont du Gard. Mais aussi la ville de Nîmes ou les villages gardois.








Les amateurs de tourisme vert peuvent, quant à eux, aller chercher le frais du côté des Cévennes. 









Mais ne parler que de pierres ou d'eau dans une région réputée pour son vignoble peut laisser sur sa faim. J'ai sélectionné quelques-uns des meilleurs vins du Gard, le coup de coeur qui s'est prêtée au jeu de la dégustation traquant, de nez en bouche, de subtils arômes pour élire ses deux vins préférés, un blanc et un rouge.











Cette terre est aussi un pays de tradition, des festivals et des grandes expositions. 







Languedoc ... 



Eloge de la Quiétude

Tous nos chemins de randonnées sont à la portée des citadins...


La randonnée, comme l'art et la littérature, a ses classiques. Des chemins que l'on peut revisiter sans jamais se lasser. 



La Baume - Gorges du Gardon




Des paysages et des panoramas d'une telle beauté qu'ils nourrissent le corps et élèvent l'esprit...







sur les traces de l'aqueduc - Bornègre













... pour éveiller les sens avec les paysages comme source d'inspiration.










Douceurs et nostalgie...


... à la découverte d'un producteur local ; échappées belles au pays du goût, pour le plus grand plaisir des randonneurs gastronomiques ! 










... une escapade hors du temps, qui fait frétiller les papilles ...










Domaine de l'Aqueduc - Uzès 
Domaine de l'Aqueduc



... une excursion d'une journée, placée sous le signe de la douceur et de la tentation !








Immersion panoramique...


Mont Ventoux 1911m



... toujours plus haut = prendre de la hauteur comme on prend le large !










vu de la Tour Carbonnière 

des sentiers à la découverte des paysages enchanteurs ...




Balades mythiques : 



Roussillon


ocres de Roussillon



Senanque 





Pont du Gard










Fleurs de Soleil

"ailleurs autour d'Uzès"



Tournesols


Cet été encore de jolis champs de tournesols ensoleillent le paysage. Un rayon de soleil en Provence ; profitez de cette lumière comme des rayons de soleil pour éviter la grisaille...












"ailleurs autour d'Uzès"

Le tournesol est une grande plante annuelle, dont les fleurs sont groupées de grandes dimensions, pouvant atteindre jusqu'à 2,2 m de hauteur. Le mot « tournesol » est emprunté à l'italien girasole, « qui tourne avec le soleil ».
Son nom scientifique est Helianthus annuus. Il existe de nombreux noms ou expressions vernaculaires pour le désigner : grand-soleil, soleil des jardins, soleil commun, graine à perroquet…










Vincent van Gogh


Les Tournesols est le nom attribué à chacun des sept tableaux peints à Arles, en août 1888 pour les quatre premiers tableaux qui composent la série proprement dite et en janvier 1889 pour les trois derniers, appelés les Répétitions.

Je vous propose un circuit sur les traces de Vincent et ces tournesols... 





Retour visites privées 
Renseignements tarifs et conditions


Die Sonnenblumen 


Le Câprier des garrigues


Capparis spinosa 


Le câprier aime les vieux murs, les rochers, où il laisse traîner nonchalamment ses longs rameaux pendants, couverts de feuilles ovales. Il possède de grandes fleurs blanches, nombreuses et dispersées, développant des étamines violettes fragiles. 

Autrefois cultivé, ou du moins entretenu au bord des vignes ou dans les haies, le câprier est totalement abandonné de nos jours et peu d'amateurs peuvent pleinement profiter de sa floraison heureuse, à partir de la mi-juin. En effet, c'est le bouton floral qui une fois confit au vinaigre, donne le fameux condiment appelé câpre. La racine du câprier est aussi récoltée. Une fois séchée (elle s'enroule sur elle-même), elle permet d'obtenir des infusion et des vins parfumés. Par contre, les fruits, des petites baies rouges, ne sont pas comestibles. 




Câpres confites : 


Il est incroyable que ses petits boutons floraux ne se ramassent plus dans les campagnes car leur goût est inimitable. On les récolte en général aux mois de juillet et d’août. Une fois lavés et séchés, ils sont prêts à être mis en bocaux. Remplir les pots de câpres et les recouvrir d’un bon vinaigre blanc. Disposer un morceau d’aspergière sur le dessus du pot pour évites aux câpres de remonter à la surface et de prendre l’air.

Vous pouvez aussi mettre une ou deux feuilles de laurier sauce.

photo : planet.fr



retour à visites privées

 Der "Echte Kapernstrauch"

Rendez-vous aux jardins

Des moments à partager quand ça sent la chlorophylle !! 





Dame nature retrouve ses belles couleurs et les fleurs.... 




Le Coquelicot appelé aussi Pavot coquelicot ou Pavot rouge. …il est très abondant dans les terrains fraîchement remués à partir du mois d'avril en Europe, il se distingue par sa couleur rouge et par le fait qu'il forme souvent de grands tapis colorés visibles de très loin.
Le Coquelicot, qui a notamment inspiré les peintres impressionnistes, il est un sujet favori des peintres de fleurs.
Le coquelicot est une plante annuelle d'apparence fragile, à l'image de sa tige très fine et velue, peu ramifiée, qui se révèle immanquablement dans les terrains fraîchement remués...


Les plantes médicinales… Vaste sujet ! Les remèdes de Grand-Mère ont le vent en poupe, mais face à la nature, il vaut mieux ne pas jouer les apprentis sorciers. Effectivement, les pires poisons y sont présents, alors il est préférable de rester très vigilants face au monde végétal. Mais pour les plus connues d’entre elles, la cueillette et la culture est un moment privilégié à partager entre amis et en famille !



La Lavande officinale, si bien connue pour son parfum puissant, est un sous-arbrisseau méditerranéen mellifère.  En huile essentielle, elle calme, elle cicatrise, elle désinfecte… En miel, on en raffole…  en bouquet sec, elle parfume le linge. What’else ?


La Sauge officinale est une plante vivace, son nom latin est Salvia (celle qui sauve), c’est une incontournable des plantes médicinales.  En infusion, elle soulage les maux de ventre et les digestions difficiles.





Fruits de saison : 


La cerise est le fruit comestible du cerisier. C’est, après la fraise, le plus populaire des petits fruits rouges ;  est présent en Europe dès l'époque néolithique, comme l'attestent les découvertes archéologiques ;


 

Mûrs, ils ont une chair sucrée mais qui peut être amère, sans être acide.





Les temps des jardins... 

... à côté du Temple de Montaren : 



Jardin vivrier, botanique, familial.
Activités écologiques : pas de pesticides, ni engrais chimiques.



Les petits jardins étaient à l’abandon. La municipalité en racheta 9 sur les 15 existants et les mit à disposition de quelques administrés qui s’engagèrent à les entretenir sans les modifier. En 1997, l’association Citrouille et Cie décide de sauvegarder et de réhabiliter ces jardins familiaux en entreprenant la restauration des murets en pierres sèches et la remise en service des puits. Ces jardins sont devenus des lieux de manifestations culturelles : animations musicales, expositions, fête des petits jardins et fête du pois chiche.


ouverture et accueil le 30 & 31 mai 2014 : 
n° 75 sur la carte, ci-jointe...


Jardin Médiéval d'Uzès 



Contactez moi !
retour aux visites privées 


Gartenschau : 



Willkommen in Uzès





Das mittelalterliche Uzès, Herzog- und ehemaliger Bischofssitz, ist eine der schönsten unter den kleinen Städten im Süden Frankreichs, attraktiv zu jeder Jahreszeit. Als erste Stadt in Frankreich schon von Kulturminister André Malraux unter Ensembleschutz gestellt und aufwändig restauriert, konnte sie ihre charakteristische Mischung aus mittelalterlichen Gassen und großen Stadtpalais aus dem 17. und 18. Jh. bewahren.



Auf der „Place aux Herbes“, dem pittoresken Marktplatz mit seinen Arkaden in der historischen Altstadt, finden wöchentlich zwei Märkte statt: am Samstag der große provençalische Wochenmarkt, der sich mit all seinen Gerüchen und Farben auch über die Nebenstraßen und Boulevards ausdehnt. Mittwochs gibt es einen kleinen, preiswerten Produzentenmarkt mit regionalen Spezialitäten, auch aus biologischem Anbau.





Eine besondere Attraktion ist der alljährliche Trüffelmarkt im Januar, zu dem die Restaurants der Region spezielle Gerichte auf Trüffelbasis anbieten. 







Und nach dem Markt setzen Sie sich in eines der Straßencafés in die Sonne, bestellen eine Portion Austern und ein Gläschen Wein und lassen es sich gut gehen.

Auch laden die kleinen Gassen mit hübschen Boutiquen und historische Gebäude – u.a. der Herzogspalast (Duché), die Pfarrkirche St. Théodorit mit ihrem bemerkenswerten Turm oder auch das Musée du bonbon –  zum Schlendern und Besichtigen ein.

zurück zu "Groupes" 

Marseille



...il y a le soleil et la mer, il y a de l'ail et du pastis et des olives et parfois on tombe sur une sardine, un apéro géant autour de sardines grillées. Le Vieux-Port au centre de la ville et il y a la Canebière dont on écrit toujours qu'elle se jette directement dans la mer. Il y a la Corniche, la plus belle corniche au monde d'où l'on voit le château d'If et le Frioul et l'hôpital Caroline. Quelques monuments et le David qui regarde vers le Prado, montrant ses fesees à la mer et l'installation de Buren avec ses drapeaux du monde entier. Il y a le Vélodrome et l'équipe mythique de l'OM, le tramway tout neuf qui suit le trajet du métro et dont on dit qu'il ne peut pas entrer dans le tunnel. On dit qu'il fait toujours beau à Marseille mais que ça ne suffit pas toujours à tout supporter. Parfois il y a de l'orage et quand il pleut, on ne sort pas. A Marseille, il  y a une logique qui défie toutes les lois de la logique.


Marseille, c'est la ville qui tourne le dos à la France et souligne son indépendance en s'ouvrant à la mer, c'est la ville qui a deux reprises avait perdu son nom, devenant la Ville-sans-nom; c'est la ville dont on disait que les autorités ne contrôlaient rien et c'est la ville interdite, dont les citoyens ont été excommuniés.









Les Marseillais sont fiers et insolents et ils ont la nuque raide. Ils n'aiment pas qu'on leur impose n'importe quoi. Rien ne marche jamais à Marseille, mais les gens y restent et ils y croient qu'ils deviennent des Marseillais. Il paraît qu'il fait bon vivre, même quand il y a la crise. Certains débarquent avec des projets et de l'argent et quelque temps plus tard, ils se retrouvent souvent sans projets et sans argent. A Marseille c'est la crise depuis longtemps déjà. On peut dire que Marseille est la ville de la débrouille et que les habitants parfois se serrent les coudes... Sur la Corniche, tôt le matin, les éboueurs prennent leur bain de soleil sur les bancs avant de rentrer chez eux. Parfois ils se lèvent et arrosent mollement le goudrons puis ils se reposent à nouveau et ils discutent avec les pêcheurs installés au bord de la rambarde.





Marseille est une ville désobéissante et c'est important, savoir désobéir.  La propreté demeure relative mais en voyant ces résistants au travail et à la propreté, restons confusément rassurée. On aime Marseille pour tous ces défauts et sa beauté...4





vue par une auteurs danoise...P.Petersen